Colorations chez les jeunes de moins de 16 ans

L’obligation d’informer incombe au coiffeur

Depuis septembre 2011, les fabricants de colorants pour cheveux avec des composants pouvant provoquer des allergies, doivent mentionner l’avertissement que ces produits ne sont pas destinés aux jeunes de moins de 16 ans. Comme les clients des salons ne voient généralement pas l’emballage de la coloration, le coiffeur a l’obligation de signaler aux jeunes clientes et aux jeunes clients qu’il existe un danger d’allergie. Il est même recommandé dans ce cas de demander l’accord écrit des parents. À l’époque de l’entrée en vigueur de l’ordonnance, coiffureSUISSE avait élaboré le formulaire "Déclaration de consentement coloration jeunes de moins de 16 ans" dans ce sens que le coiffeur peut télécharger sur le site de l’Association coiffuresuisse.ch et qu’il peut remettre aux jeunes clients à l’intention de leurs parents avant d’entreprendre la coloration souhaitée.

Critique, les jeunes n’ont pas été informés
La revue des consommateurs Saldo a effectué un test pour son dernier numéro. Une jeune cliente-test de 13 ans a été envoyée dans 21 pharmacies, drogueries, commerces de détail et salons de coiffure pour acheter des produits de coloration à effectuer à la maison. Saldo critique le fait que dans aucun commerce on a demandé l’âge de la jeune fille et on ne lui a pas dit que ce produit n’était pas fait pour elle. Ce sont les chimistes cantonaux qui sont responsables de contrôler si la mise en garde obligatoire figure sur les produits de coloration des cheveux. La limite d’âge pour ces produits ne comprend toutefois pas de données concernant l’interdiction de remise et de vente comme c’est le cas pour les cigarettes ou l’alcool, mais il est simplement mentionné que les jeunes de moins de 16 ans ne doivent pas utiliser les produits de coloration. L’Office fédéral compétent recommande donc aux lieux de vente d’en informer le personnel. Celui qui ne le fait pas n’est cependant soumis à aucune sanction.

Pour les salons de coiffure, la question se pose de savoir ce qu’il en est des apprentis qui ont moins de 16 ans et qui travaillent avec des colorations permanentes. Ils ont l’autorisation de le faire, dans la mesure où ils respectent les instructions standard pour la sécurité au travail et le maniement des produits qui s’appliquent à tous les salons, comme le port de gants pour la préparation, l’application et le rinçage des produits de coloration.