Lettre ouverte au Conseiller fédéral Alain Berset

Berne, le 27 mai 2020

Monsieur le Conseiller Fédéral,

Dans le cadre des mesures sanitaires établies dans le concept de branche, Coiffure Suisse souhaite passer à un allègement des mesures sanitaires pour le secteur.

Le sujet principal qui préoccupe les services à la personne est le manque de distanciation sociale des 2 m, raison pour laquelle nous avons établi l'obligation du masque pour le collaborateur et la cliente dans le concept de branche.

A la vue de la situation qui s'améliore dans la diminution de nouveaux cas de contagion que vous avez annoncé, il devient maintenant important pour les entreprises de la coiffure de pouvoir jouir des capacités complètes de leur espace en utilisant l'ensemble des places de travail, faute de quoi, si nous perdurons encore dans cette situation d'utilisation partiel de l'espace de travail, les entreprises en seront fortement impactées et il pourra en résulter des difficultés de préserver les emplois car le chiffre d'affaire reste faible pour cause de limitation de clients.

Dans le cas de figure énoncé de port de masques pour le collaborateur et la cliente, il est clairement superflu de conserver les 2 mètres entre les postes de travail, donc de n'utiliser qu'un fauteuil sur 2 n'as plus sa logique. Nous proposons donc une mise à jour de notre concept de protection en permettant d'utiliser toutes les places de travail dès ces prochains jours à la condition que le port du masque reste obligatoire pour tous.

Monsieur le Conseiller Fédéral, dans l’attente d’une réponse positive, je vous prie de recevoir, Monsieur le Conseiller fédéral, mes respectueuses salutations

Damien Ojetti, Président central Coiffure Suisse

retour